La Seamaster 300... La montre de plongée typique des sixties!
Voici la petite Histoire de ma Seamaster 300.

J'ai tout d'abord acheté en 2009 une Seamaster 300 NOS (refaite de toutes pièces en neuf avec des pièces OMEGA d'origine mais récentes)
Seul le mouvement était ancien sur cette montre.
Elle avait un grand avantage, je pouvais l'utiliser en plongée sans crainte puisque les joints, le boitier, le fond etaients neufs et avec une étanchéité parfaite.

Je trouvais cependant qu'elle n'avait ni le charisme, ni le charme des versions anciennes authentiques.
De petits détails en effet sont différents, et rien ne remplace la patine superbe que le temps se charge de donner aux cadrans et aux aiguilles.

Voici ma Seamaster NOS (New Old Stock):

PB160016

J'ai beaucoup apprécié de pouvoir faire vivre cette "fausse" ancienne et barouder avec elle.
Puis j'ai acheté la descendente de cette ancetre de la plongée pour en faire ma montre de tous les jours, taillée pour l'aventure, la Planet Ocean OMEGA.

9935_Omega

Devenue inutile en tant que baroudeuse, Ma Seamaster 300 ne me convenait plus, je me mis à la recherche d'une vintage typée avec un cadran, des aiguilles, une lunette, un fond et une boite d'origine et d'époque.

J'ai fini par trouver dans une boutique de Nice, une montre presque en tout point conforme à mes attentes.
Pas de date, toute d'origine....sauf la lunette qui est une pièce de SAV OMEGA récente...

Je décide donc de l'acheter tout de même et de vendre ma précédente Seamaster 300 NOS.
Voici une photo des deux montres cote à cote. A gauche, la vraie vintage, à droite, la refabriquée:

P6290395

On voit bien les differences au niveau des aiguilles et des cadrans... mais la lunette est hélas identique :(

Après avoir recherché un temps une lunette seule, je décide de tenter de "patiner" moi-même celle de cette montre.
Vous allez voir les étapes du procésus de cette modification:

En premier lieu, il faut démonter l'insert de la lunette. il est en plastique proche du plexiglas.
Le voici démonté et décapé près de la lunette qui est, elle, en acier inoxidable:

P5210003

 

Maintenant, voici l'insert "rellumé" avec une matière lumineuse moderne (du luminova) que j'ai teinté pour faire "matcher" les couleurs avec celles du cadran et des aiguilles:

P5220009

Voici ensuite l'insert repeint et rellumé, pret à etre remonté dans la lunette et à subir le polissage de finition:

P5220013

Il ne reste plus qu'a remettre en place et à repolir le tout.
Voici le résultat fini:

DSC_0022

Et voici la lunette remontée sur ma Sea. Voyez comme les couleurs matchent parfaitement entre elles:

DSC_0052

J'ai profité pas mal de temps de la montre dans cette configuration.
Mais un détail me chifonnait tout de même: La matière lumineuse que j'ai employée (luminova) n'a pas la meme brillance dans la nuit que l'ancienne (tritium) dont l'emploi est interdit depuis les années 90 car il est radioactif.
De plus, la police des ecritures de la lunette "de service" (SAV OMEGA) est differente de celle que devrait avoir ma montre.
Il y a au moins 6 polices de caractères différentes au fil du temps de la carrière de cette montre.
J'ai donc continué de chercher une lunette du bon modèle à vendre seule.

                                                                     ____________________________________________

L'occasion s'est présentée il y a quelque temps sur Ebay.
J'ai donc revendu ma lunette modifiée (en précisant ce point au futur acheteur pour ne pas le tromper), puis j'ai acheté la lunette ancienne.
Elle avait quelques défauts mais était sublime. La voici telle que je l'ai eue:

5knw

On voit nettement un gros défaut au chiffre "50" ainsi que sur la barre proche du "10".
La patine est en revanche sublime. Je décide (avec l'encouragement de mon épouse) de procéder à une rénovation de cette lunette pour qu'elle soit conforme à mes désirs dans les moindres détails.

Dans l'intervalle, je me suis procurré un superbe kit ancien de rellumage au tritium.
Je pourrais donc restaurer la lunette avec une matière identique en tous points à celle qui était posée à l'origine.
Voici le kit en question:

DSC_0051

DSC_0052

Grace à ce kit et au tour de main acquis lors de ma précédente dépose de lunette, tout est possible ;)
Le but est de conserver les sublimes teintes mordorées que le temps à donnéaux chiffres de cette lunette.
La patine est différente d'un chiffre à l'autre.
Par respect pour le vécu de cette pièce, je vais volontairement reproduire ces différences de nuances.
(c'est une difficulté supplémentaire...)
Je procède donc au décapage après démontage de l'insert et réalise le rellumage aux teintes des differents indexs.
Voici une vue arrière de l'insert à ce stade de l'opération, près du kit qui lui redonnera une seconde jeunesse:

DSC_0031

De plus près:

DSC_0032

 Ensuite, je procède à la mise en peinture noire de l'insert. Le voici en vue arrière à ce stade:

DSC_0035

la voici maintenant retournée, prete a etre remise en place et polie:

DSC_0039

Maintenant, l'insert près de la lunette:

DSC_0040

Et voici enfin la lunette finie et repolie:

DSC_0041

Le résultat me convient parfaitement. la lunette à gardé ses couleurs caractéristiques qui la rendait unique.
Elle est de plus toujours au tritium ce qui est merveilleusement homogène, dans l'obscurité comme dans la lumière.

Voici le résultat une fois la lunette montée sur SA montre. (la lunette et la montre sont outes les deux de 1967!!!)

DSC_0046

DSC_0047

DSC_0050

Puis quelques photos prises au soleil sur mon poignet afin de juger des superbes couleurs et de la patine de l'ensemble:

DSC_0034

Sans_titre

 Voici une superbe Seamaster 300 de 1967, qui correspond exactement à ce que je désirais.
Elle est authentique, son cadran et ses aiguilles n'ont jamais été restaurés, le mouvement, le fond et le boitier sont d'origine.
Le verre est siglé Omega, la couronne est la "Naïade" d'époque.
Le bracelet est le 1171 actuel mais j'ai aussi un tropic et un 1039 de l'époque.
La lunette est patinée, au tritium mais c'est un insert et une lunette de 1967, comme la montre.

J'espère que ces quelques images et cette restauration auront su vous divertir at vous apporter autant de plaisir que j'en ai eu à vous la faire partager.

Seb

Lien vers la restauration de mon OMEGA Speedmaster de 1968:

http://monomegaspeedy.unblog.fr/